Mais c’est ma Chorégraphie !


En principe, les œuvres chorégraphiques ne peuvent bénéficier de la protection du copyright, ni de celle du droit d’auteur. Elles étaient principalement protégées par les usages et coutumes du monde de la dance qui protègent essentiellement les droits moraux du chorégraphe.


Mais ça, c’était avant et il est possible de protéger une choré ! Pour bénéficier de cette protection, la chorégraphie doit remplir les conditions suivantes :


• L’Originalité : Le chorégraphe doit établir comment il a choisi de combiner certains gestes pour obtenir telle impression, de sorte que la chorégraphie doit refléter sa personnalité et sa singularité.


• La notion d’originalité n’est pas synonyme de nouveauté. De plus, selon les juges la simplicité des mouvements n’exclue pas l’originalité de la chorégraphie.


• Reposer sur un support matériel : un écrit, une vidéo, des photos, des post-it. Cette concrétisation matérielle de la chorégraphie doit permettre sa reproduction à l’identique pour que cette condition soit remplie.


En plus de ces conditions, le chorégraphe droit prouver l’antériorité et la titularité de son œuvre.
Le contrat de représentation : C’est un contrat par lequel l’auteur autorise une personne physique ou morale à représenter sa chorégraphie à des conditions qu’ils déterminent. En insérant dans le contrat les clauses adéquates, le chorégraphe pourra protéger ses intérêts financiers et moraux.


LES AVANTAGES IPO©AMP


IPO©AMP assure une protection optimale des œuvres chorégraphiques en garantissant :


• Un copyright économique et rapide à obtenir
• La preuve irréfutable de la paternité et de l’antériorité de la chorégraphie,
• Un enregistrement au fil de l’eau des étapes de création de la chorégraphie. Ce qui permet au chorégraphe d’avoir assez d’éléments pour démontrer son effort créatif et ainsi l’originalité de son œuvre.
Comments are closed.